Déménager est mauvais pour la santé mentale des ados

Les enfants et les adolescents sont surtout marqués par un déménagement. Ils laissent derrière eux leur enfance, leurs habitudes journaliers et surtout des amis. Ils se complaisent dans un milieu où leur liberté de jouer, d’étudier et de vivre sereinement. Ces enfants ou ces adolescents ont établi des repères dans leur milieu et se sont déjà forgé une identification.

Conseils pour sa recherche de déménageur

La Quotidienne – Comment organiser son déménagement?

Les enfants redoutent un déménagement sans toutefois pouvoir contrer la décision. Plus les enfants sont déplacés dans leur enfance, plus les risques de violence ou d’abus de substances sont grands après 15 ans. En bref, si un déménagement peut affecter l’état physique des adultes, la santé mentale des adolescents en est durement touchée. Changer de logement pourrait, à long terme, être dangereux pour la santé mentale des enfants.

Effet du changement sur la santé

Dans le monde entier, l’homme dispose d’une tendance migratrice. Généralement, les déménagements se font entre Juin et Septembre de chaque année dans les pays européens. Cette période coïncide avec la belle saison. On ne tient pas trop en compte les maux de dos entraînés par le déménagement. Suivant les recherches scientifiques et les statistiques établis, le nombre des tentatives de suicide, de criminalité violente, de maladie psychiatrique, d’abus de substances ont fait suite au nombre de déménagements vécus par les enfants et adolescents avant 14 ans

Ces conséquences n’ont pas pris en compte les mouvements au sein d’un même milieu. Les constats sont sans appel. Changer de résidence durant l’enfance augmente le risque d’avoir plus tard une trajectoire de vie chaotique Par ailleurs, chaque nouveau changement d’adresse est lié à une augmentation du risque. Les situations bien dramatiques se confirment.

On note que les enfants ayant été déplacés plusieurs fois au cours d’une même année sont les plus à risque. Ils deviennent sujets à un manque de confiance en soi et d’un permanent souci de se retrouver dans un milieu inconnu où ils ne sont pas les bienvenus.

On remarque surtout ces cas dans les pays en guerre ou dans les pays où les conditions alimentaires laissent à désirer. Heureusement, pour les enfants et les adolescents, de tels déménagements multiples au cours d’une même année sont extrêmement rares.

«Double stress»

Les chercheurs scientifiques confirment que les déménagements effectués au début et au milieu de l’adolescence présentent le maximum de risques pour l’enfant. Les conséquences sont malheureuses car, un jeune qui change d’adresse entre 12 et 14 ans présenteraient beaucoup de risques de faire une tentative de suicide à l’âge adulte.

Les conséquences des déménagements sur ces adolescents sont graves. Ils sont obligés de s’adapter coûte que coûte à un nouveau milieu, une nouvelle école, de nouveaux amis. Pourtant ils n’échappent pas à leur âge durant laquelle, ils sont soumis à des bouleversements physiques et psychologiques propres à l’adolescence.

Arrivés à ce stade, ils ne savent plus quoi faire de leur vie. Leurs cerveaux bouillonnent de mépris et de crainte. Ils sont dominés par des problèmes d’appartenance et d’identité et n’osent même pas former des repères ou une mode de vie. A cet âge, comprendre les raisons pour lesquelles les parents décident de déménager n’est pas tellement évident. Même si on déménage pour se forger un avenir meilleur, on laisse toujours quelque chose derrière soi.

Si un déménagement apporte autant de bouleversement aux adultes, les enfants ressentent très mal et avec déchirure les départs.

Les risques sur la santé mentale des enfants avec un déménagement augmentent toujours sans considérer le statut socio-économique de la famille. Même les déménagements qui sont liés à des raisons professionnelles sont mal compris par les enfants et les adolescents.

Il est nécessaire d’analyser les événements de vie qui ont causé la décision de déménager. Il est plus facile pour les enfants ou les adolescents d’accepter à déménager dans une nouvelle maison plus grande ou mieux placée. On n’enregistre pas les mêmes réactions quand le déménagement est lié à des circonstances malheureuses comment un divorce, un décès ou une faillite.

Performances scolaires

Sur des analyses effectués sur des élèves issus de famille riche et aisée, ceux qui ont déménagé fréquemment et changeaient par conséquent d’école par la même occasion, avaient de moins bons résultats en lecture, en maths, des compétences sociales moindres et davantage de problèmes émotionnels ou de comportement

Vos dernières recherches sur Déménager est mauvais pour la santé mentale des ados : estimation déménagement en ligne gratuit Pierrefeu-Du-Var, société déménageur, Devis Déménageurs 05300, entreprise de déménagement, aide pour emménager Sisteron 04200, Camion Déménagement pas cher, déménagement à prix modique Drap 06, Les Déménageurs, compagnie déménagement La Ciotat , déménageurs professionnels, Déménagement France 13920, prix déménageur, prime de déménagement Antibes 06600, devis déménagement en ligne, déménagement groupé Gémenos 13, Devis Déménagement piano